Accompagnement à la naissance

L’accouchement est un moment important qui peut être une source de stress pour les futurs parents. Vous devez parfois prendre des décisions sur des sujets peu connus et vous pouvez vous sentir découragés par moments.

La présence d’une personne dont l’unique objectif est de s’assurer que l’accouchement se déroule bien est donc un atout. C’est le rôle de l’accompagnante à la naissance.

Qu’est-ce qu’une accompagnante à la naissance?

L’accompagnante à la naissance est une personne expérimentée et passionnée par la naissance. Son principal rôle est d’offrir du soutien physique et émotionnel à la femme enceinte avant, pendant et après l’accouchement. La caractéristique importante du soutien offert par l’accompagnante est qu’il est continu. Pendant toute la durée de l’accouchement, elle demeure aux côtés de la femme et du couple qu’elle accompagne.

L’accompagnante offre également de l’information qui permettra à la femme de prendre des décisions éclairées. Elle connaît bien le processus de l’accouchement et les pratiques obstétricales courantes dans son milieu.

L’accompagnante n’est toutefois pas une professionnelle de la santé. Elle n’est donc pas responsable du suivi de grossesse et ne peut pas poser de gestes techniques pendant l’accouchement. Par exemple, elle ne peut pas faire un examen vaginal ou poser un diagnostic. Cela lui permet d’avoir une relation égalitaire avec le couple qu’elle accompagne et de l’aider à obtenir l’accouchement désiré. Son rôle est donc complémentaire à celui des autres professionnels de la santé comme le médecin, l’infirmière ou la sage-femme.

Les bienfaits de l’accompagnement

Par sa présence, l’accompagnante a une influence positive sur le déroulement de l’accouchement. Avec la médicalisation de la naissance, le milieu hospitalier est parfois intimidant pour la femme enceinte qui peut se sentir vulnérable. L’accouchement est un événement entouré de nouveauté et d’inconnu. Le rôle de l’accompagnante est donc d’épauler le couple dans cette aventure.

En offrant un soutien émotionnel constant, l’accompagnante contribue à diminuer l’anxiété et la peur chez la femme qui accouche et la personne qui l’accompagne. La future mère développe alors une plus grande confiance en elle-même.

Plusieurs études indiquent que l’accompagnement peut avoir les avantages suivants :

  • Augmenter les chances d’avoir un accouchement vaginal spontané;
  • Diminuer le taux de césarienne;
  • Diminuer la durée du travail;
  • Diminuer le recours à l’ocytocine synthétique;
  • Diminuer le recours à la péridurale;
  • Diminuer le recours aux forceps ou à la ventouse;
  • Favoriser l’initiation de l’allaitement;
  • Augmenter la satisfaction par rapport à l’accouchement;
  • Augmenter le sentiment de contrôle;
  • Diminuer le risque de dépression.

Dans l’ensemble, l’accompagnement réduit ainsi le recours aux interventions médicales. La plupart des femmes retirent donc de nombreux bénéfices de la présence d’une accompagnante.